Le monde de Fée

12 juin 2019

Eleanor Oliphant va très bien - Gail Honeyman

Peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, Eleanor Oliphant dit les choses telles qu'elle les pense. Fidèle à sa devise "Mieux vaut être seule que mal accompagnée", elle évite ses semblables et préfère passer ses vendredis soir en compagnie d'une bouteille de vodka. Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec "maman". MAis tout change le jour où elle s'éprend d'un chanteur de rock. Eleanor découvre alors que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d'un ami...

Comme une Jane Eyre contemporaine, la Eleanor Oliphant de Gail Honeyman est une femme marquée par une profonde solitude et l’ombre d’une enfance déchirante. J’ai adoré cette histoire.

 

https___img

Eleanor Oliphant va très bien est de ces romans à part, entre textes littéraires et fictions plus commerciales : tout à fait accessible mais très bien écrit, aussi lucide et intelligent que drôle et émouvant.

Posté par fedou à 10:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


04 avril 2019

Ceux qui restent - Busquet/Xöul aux Editions Delcourt

L'histoire :

Dans une ville, une nuit comme les autres, une créature bibendumesque pénètre par la fenêtre dans la chambre du petit Ben (10 ans). Le monstre (gentil) explique au gamin réveillé en terreur qu’il s’appelle Wumple et qu’il est venu le chercher car lui seul peul l’aider à sauver son royaume fantastique. Excité par l’idée de devenir un héros, Ben accepte et s’en va par la fenêtre, en volant au côté de Wumple. Au petit matin, ses parents le cherchent partout dans la maison… Mais Ben a disparu. Ils appellent la police, qui dépêche sur place deux de ses meilleurs inspecteurs. L’interrogatoire conclut évidemment que la famille est tout à fait aimante et normale. Les indices indiquent que Benjamin a quitté la chambre par la fenêtre. Les flics en déduisent la seule explication possible : une fugue, bien que ce ne soit pas le genre du gamin. Dans les jours et les semaines qui suivent, la population toute entière se mobilise pour tenter de le retrouver, car les appels médiatiques des parents émeuvent. On placarde des affiches en ville, on manifeste, on fait des battues en campagne… mais ça ne donne rien. Et puis aussi soudainement qu’il avait disparu, plusieurs semaines plus tard, Ben est de retour dans son lit. Il raconte à ses parents une histoire complètement dingue de dragons et de guerre contre des forces du mal… Interloqués, les parents mettent cela sur le compte d’un désordre psychologique. Tout en prévenant police et médias de ce retour incroyable, ils font analyser le gamin par des psychiatres. Ils ne sont pas au bout de leurs peines, car Ben va bientôt re-disparaître dans les mêmes circonstances… mais plus longtemps. Les autorités et la rumeur commencent à trouver cela très louche, les parents se retrouvent esseulés et démunis. Une surprenante association va alors entrer en contact avec les parents…

En utilisant beaucoup les voix off narratives, Busquet intrigue à la perfection et nous mène jusqu’au terme d’un conte décalé, finalement plus frissonnant que moral.

ceux-qui-restent-case3

Posté par fedou à 14:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2019

Le gilet Vitamin D - Laisser entrer le soleil...

* La petite histoire:

Ca y est, nous y sommes c'est le printemps! Ça a commencé très timidement, par les jonquilles qui ont pointé le bout de leurs pétales au jaune flamboyant, puis il y eut les violettes et les hyacinthes sauvages. Depuis peu tous les arbres et arbustes du jardin bourgeonnent et les oiseaux s'en donnent à coeur joie. Je suis à la limite de l'euphorie. Je suis une fille du printemps, je suis à l'affût du moindre signe de redoux. En ce moment, je suis comblée.

* Le patron:

IMG_0220Le patron est très bien écrit, il n'y a jamais de mauvaise surprise avec Heidi Kirrmaieur. Il se tricote du haut vers le bas et la bordure est tricotée à la fin. J'ai décidé de ne pas faire les rangs raccourcis car je voulais un gilet droit et non avec des pans basculés. Je n'ai donc pas réalisé les jetés sur le bas de la pièce.

J'apprécie tout particulièrement le fait que le gilet ne se ferme pas pour des raisons de transformation morphologique évidentes qui ne m'aurait pas permis de le porter sinon. Ce gilet est donc parfaitement baby-bump compatible et pourra être porté par la suite sans soucis.

* La laine:

IMG_0221

La laine Cheeky Merino Joy est un fil 100% Mérinos. La finesse des fibres utilisées donne à cette laine un douceur exceptionnelle et incomparable. Ce fil est tout à fait adapté pour la peau délicate des enfants et des bébés. Certifié GOTS, Rosy Green Wool vous garantit par conséquent que ce fil est bon pour l'environnement, pour les moutons et pour les hommes. Tricoter Cheeky Merino Joy, c'est tricoter éthique et éco-responsable! Alors, je n'ai pas hésité longtemps pour la choisir. D'ailleurs il m'en reste assez pour faire un gilet layette, je suis ravie.

* Les plus:

Ce gilet est l'un des modèles cultes de la designeuse. J'ai choisi de tricoter les manches en rond (le patron prévoit les deux possibilités). J'ai opté pour une taille plus grande car je voulais être à l'aise dans mon gilet et profiter d'un peu plus d'aisance pour bouger à mon aise.

IMG_0219

Le motif ajouré apporte toute sa délicatesse au projet et il se fait tout bêtement avec de simples jetés.

* En bref:

IMG_0222

- Modèle: Vitamin D cardigan

- Désigneuse: Heidi Kirrmaier

- Laine: Rosy Green Wool Cheeky Merino Joy coloris 62 ISar Pebble

- Aiguilles: 3.25;3.5 et 3.75 mm

Posté par fedou à 11:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,