24 juillet 2019

De là, on voit la mer - Philippe Besson

Une villa en Italie, le soleil trop fort, des ferries qui font la traversée vers les îles, une romancière qui peine à finir un livre, un jeune officier de l'Académie navale, un accident de voiture à des centaines de kilomètres, l'enchaînement des circonstances, la réalité qui rejoint la fiction, la fin d'un amour,le commencement d'un autre peut-être.

Dans ce roman,l'auteur dresse le portraitd'une femme puissante et de deux hommes fragiles, en proie à des hésitations sentimentales. 

" Et puis, c'est le silence. Pas le silence merveilleux de la villa de Livourne. Ni celui anxiogène de la chambre du blessé. Non plutôt celui, déroutant, d'après les disparitions. Celui où quelqu'un manque. On cherche une présence, un écho ordinaire et rien, on se heurte à l'invisible, on comprend qu'on est seul désormais, tout à fait seul, que personne ne viendra troubler ce silence qui nous écrabouille".

Hafen-Livorno_Toskana_Italien-1200x700

Ce livre est extrêmement bien écrit, dans un style travaillé et juste. Les descriptions sont précises et nous embarquent totalement dans la chaleur de l'automne italien. Rien ou presque n'est dans les dialogues, tout passe dans l'émotion, les regards, mais aussi dans la façon de dire implicitement les choses, ce langage non verbal que l'écrivain manie avec talent et subtilité. Sur les thèmes du sentiment et du renouveau, il est assurément très fort. Il y a aussi cette solitude, ni douloureuse, ni oppressante qu'il sait décrire à merveille.

Posté par fedou à 17:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,