15 septembre 2013

Culture et futilités

 - L'entrée d'un des nombreux châteaux -

Un nouveau week-end auquel il faut déjà dire au revoir. Depuis que j'ai déménagé à la campagne, je me suis donné comme credo de faire de chaque week-end des vacances. Pour le moment, je ne déroge pas à la règle, malgré le temps plus que déplorable. Et puis avec les journées du patrimoine je n'avais pas vraiment d'excuses ou plutôt, j'avais plein de possibilités.

 - Le clocher -

Samedi, avec le déluge ambiant, j'ai surtout beaucoup tricoté. J'ai néanmoins profité de l'acalmie pour aller faire un tour "à la ville", flâner à la bibliothèque et dans les rues. C'est comme cela que j'ai découvert que la mercière, qui vend de très belles laines mais également des milliers de boutons, livres etc... (nouvel endroit de débauche donc) était italienne, comme moi et du Nord aussi. Bref, un beau papotage autour des laines et de nos racines.

 - Saint Germain l'Auxerrois -

A propos de racines, dimanche je suis allée à la découverte de mon nouveau village. Il n'y a peut être que 1242 âmes, mais elles se bougent. Pour les Journées du patrimoine était proposée une visite historique. Le guide était un vrai passionné, un "gars du village", amoureux d'Histoire et d'histoires.

 - Le pigeonnier -

Pour poursuivre dans cette belle journée, j'ai fait un saut à la brocante à côté de chez moi et j'y ai rapporté quelques menus trésors. De quoi commencer la semaine de bonne humeur en planifiant déjà mille et un projet pour le week-end prochain.

 - une théière en fonte pour les thés d'hiver - un beau gilet en laine - la crêche pour le Noël dans la nouvelle maison -

Posté par fedou à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


11 septembre 2013

Jeu de mains...

Lexie a accompli son rêve: rejoindre Londres pour y devenir journaliste. Insolente, sûre d'elle, la jeune femme évolue triomphalement dans le fougueux Soho des sixties, menant de front sa vie professionnelle et de mère célibataire. Jusqu'au jour où le destin se rappelle d'elle.

Quarante ans plus tard, Elina, une jeune artiste d'origine finnoise, vient de mettre au monde son premier enfant. Un accouchement qui a failli lui coûter la vie et dont le souvenir obsédant menace de détruire son couple. Car depuis la naissance, son mari, Ted, se comporte de façon très étrange, comme si son inconscient se réveillait d'un profond sommeil.

En quête d'une main bienveillante qui le guiderait à travers les zones d'ombre de son enfance, Ted va mettre au jour un terrible secret.

Un somptueux roman, bouleversant et sensible où s'entremêlent des voix aussi émouvantes que troublantes pour évoquer la force des liens du sang et le pouvoir destructeur des non-dits.

 - Cette main qui a pris la mienne - Maggie O'Farrell -

Posté par fedou à 07:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2013

Nouveauté

Je sens que je vais faire des jalouses... Grande fan de La Poule, j'ai craqué à la seconde où j'ai appris qu'elle sortait un livre avec quinze de ses modèles! Le voilà arrivé chez moi et je confirme, c'est à tomber. En plus des-dits modèles, le livre est bourré de conseils tricot, de petites astuces... Un vrai régal.

 - Pulls et accessoires au tricot - Aurélie Tixier Une poule à petits pas -

Si j'ai un conseil à donner, c'est de foncer et de craquer pour ce nouveau petit bijou "tricotesque".

Posté par fedou à 08:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

07 septembre 2013

Caponcho Rosa

Ma saison préférée reste l'automne. Quand le temps se radoucit après les fortes chaleurs estivales, quand la nature commence à changer et qu'on a l'impression que les choses s'apaisent, que chacun prépare son nid douillet. Cette saison représente pour moi les rentrées scolaires (j'adorais aller à l'école), les promenades dans la forêt à la recherche de multiples trésors (feuilles de toutes les formes et de toutes les couleurs, pommes de pin, chataignes, marrons...) et aussi les dernières brocantes.

 

Pour me préparer à l'automne, je voulais me trouver un joli poncho tout simple qui m'aiderait à lutter contre les premiers frimas du matin. La recherche du modèle a pris quelque temps. Je le voulais rond et pas en pointes sur le devant, pas trop chargé et surtout je voulais une laine un peu brute et très chaude.

C'est ainsi que Rosa's caponcho de Emma Fassio a rencontré la laine Highlands de Bergère de France (qui sent vraiment le mouton mais qui a l'avantage de passer en machine et de tenir vraiment très chaud).

 

J'ai raccourci le col et fini l'ouvrage par deux rangs de point mousse pour éviter que ça ne roulotte.

Il ne sera pas encore de sortie ce week-end car contrairement aux prévisions, il fait encore très beau et chaud!

Modèle Rosa's Caponcho- Laine Highlands BDF - Aiguilles 8 

Posté par fedou à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2013

Le film qui envoie du steack!

Je reste dans mon nouvel engouement pour l'Angleterre et l'ambiance "so british", avec un super film que j'ai regardé hier soir: Les vestiges du jour de James Ivory - adapté du livre de Ishiguro.

 Bon alors déjà le rôle principal est tenu par Anthony Hopkins, et, une fois que tu oublies qu'il a quand même joué le super méchant qui te faisait grave flipper quand t'étais ado dans Le silence des agneaux (il m'a fallu une vraie mise en condition), et bien tu le trouves extra dans ce rôle, engoncé dans sa tenue hyper impeccable de majordome tiré à quatre épingles.

 Le pitch: Le vieux Stevens, majordome à Darlington Hall, a passé sa vie à servir les autres, métier dont il s'acquitte avec plaisir et fierté. Lorsqu'il se voit proposer un congé de quelques jours par son patron américain qui rentre quelques mois aux États-Unis, c'est presque avec appréhension et manque de motivation que Stevens s'engage dans un périple de quelques jours qui le conduira à travers la campagne anglaise. 

 C'est un homme qui se croit heureux, jusqu'à  ce voyage qu'il entreprend vers Miss Kenton, l'ancienne gouvernante du château,  la femme qu'il aurait pu aimer s'il avait su ouvrir ses yeux et son cœur... Une histoire belle et triste, au pouvoir de séduction rare, à la dignité des mots et des personnages, bouleversante. 

Posté par fedou à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 septembre 2013

Chausse tes bottes!

Dimanche 1er septembre, avant la rentrée, il fallait marquer le coup, se croire encore un peu en vacances. La solution était toute trouvée : le festival de la Terre, juste à côté de chez nous.

 Au milieu d'un champs de blé fraichement moissonné, les jeunes agriculteurs du département nous font découvrir leur monde. Parmi des tracteurs, des légumes frais, des vaches, poneys, chèvres et autres poules, on se rêve nous aussi fermiers d'un jour avec une jolie fermette pour accueillir plein d'animaux, vivre loin de tout et heureux.

 

 C'est surtout une très belle occasion pour promouvoir l'agriculture francilienne. Nous sommes repartis des images pleins les yeux,des souvenirs pleins la tête, et pain d'épice et soupe de courgettes sous le bras.

 Bonne rentrée à tous, et bon courage pour cette nouvelle année qui commence, sous le soleil.

 

Posté par fedou à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 août 2013

Rentrée littéraire

La routine fait sa rentrée et pour la rendre moins monotone j'ai aussi repris mon habitude ferroviaire favorite: le "dévorage" des livres.

Je viens de finir un roman vraiment très bien, à mettre entre toutes les mains: La dernière conquête du major Pettigrew de Helen Simonson.

A Edgecombe St Mary, au coeur de la campagne anglaise, une tasse de thé à l'heure dite est un rituel auquel le major Pettigrew ne saurait déroger, pas plus qu'à son sens du devoir et à son extrême courtoisie, qui font de lui l'archêtype même du gentleman anglais. Désormais veuf, il a pour seul compagnie ses livres et quelques amis du club de golf et ce n'est guère son fils Roger, un jeune Londonien ambitieux, qui pourrait le combler de tendresse.

Le jour où le major apprend le décès de son frère Bertie, la présence de madame Ali, veuve elle aussi, va réveiller son coeur engourdi. Tout devrait les séparer, elle la petite commerçante Pakistanaise, et lui, le major de sang britannique. Pourtant, leur passion pour la littérature et la douleur partagée du deuil sauront les réunir.

C'est avec beaucoup de charme et d'intelligence que Helen Simonson s'empare du thème des traditions pour montrer combien elles peuvent être à la fois une valeur refuge et un danger. Il se dégage de son roman une atmosphère "so british" qui enchante de la première à la dernière page.

 

" A deux heures le bouillonnement des nuages s'était calmé, et les cumulus stationnaient au-dessus de la terre, transformant la pluie en une brume grise. On eût dit un hammam froid qui figeait toutes les senteurs sur place. "

" Ce ravissement sincère devant toutes ces couleurs paraissait fort incongru, songea le major, chez une femme qui préférait les tweeds couleur marron champignon. Celui du jour, d'un bordeau terne, assorti à un chemisier noir et à des bas vert foncé, l'aurait rendue invisible au milieu de n'importe quel endroit boisé et un tant soit peu humide. "

Posté par fedou à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2013

Ensemble d'hiver Hugo

On n'est jamais trop prévoyant. C'est une cigale qui vous le dit. Je suis en vacances pour 4 semaines, y a de quoi en faire des tricots. Mais il a fait très chaud et du coup, j'ai un peu délaissé mes aiguilles pour découvrir mon nouveau chez moi.

Avec Flapie, nous avons parcouru beaucoup de chemins de forêt, mais aussi des rues commerçantes, des parcs et des jardins. Bref, j'ai passé une grande partie de mes congés à me balader.

D'ailleurs mes vacances ne sont pas finies et j'ai bon espoir de finir un petit travail qui est sur mes aiguilles depuis le premier jour. Mais entre-temps, j'ai aussi défait mes cartons et retrouvé des laines qui dormaient au fond de ma malle; et notamment une laine pour laquelle j'avais vraiment craqué et avec laquelle j'avais tricoté Isidore: la laine Phil light de Phildar. J'y ai ajouté une laine chinée en brocante ce printemps au nom évocateur "Dulcinée" (mélange de mohair et acrylique).

 

Ce mélange tout doux et soyeux aux couleurs hivernales était parfait pour mon ensemble de cet hiver. Je ne risque pas de me trouver prise au dépourvue avec toute cette avance. L'écharpe est une inspiration libre d'un modèle de la Droguerie. Elle combine une belle torsade, du point de riz, des côtes et du jersey. Une pure merveille à tricoter.

 

J'ai trouvé le bonnet sur Ravelry. Il mélange également du point de riz, des côtes et de magnifiques torsades cordées du plus bel effet. Petite nouveauté pour moi, c'est mon premier ouvrage en rond. Les coutures ne me manquent pas du tout. C'est tellement bon de se dire qu'une fois le bonnet fini, il est vraiment fini. Le tout, tricoté en trois jours!

 

"La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue"

  

Posté par fedou à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juillet 2013

Trendy châle Caroline

Voici le premier tricot de ma nouvelle maison. Il est peut-être un peu hors saison, mais aujourd'hui il fait un peu grisou et un beau rose pétant ne fait pas de mal dans le jardin!

   

On ne le présente plus le trendy châle de Mademoiselle Sophie. Je l'ai tricoté en cascade 220 acheté sur un coup de coeur aux petits points parisiens ce printemps, j'ai fini le châle en deux semaines top chrono. Sauf qu'entre temps, il y a eu un déménagement, un emménagement, des cartons, une nouvelle maison, et enfin les vacances qui m'ont permis de bloquer Caroline et de la prendre en photo fièrement dans le jardin.

 

Inutile de préciser que ce fut un vrai bonheur à tricoter, et facile avec ça. Ce qui m'a même donné l'occasion de le faire découvrir à une amie très chère qui s'est lancée à son tour mais dans une version estivale. J'ai hâte de voir son résultat.

 En attendant, bonnes vacances!

Posté par fedou à 16:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2013

Bienvenue chez nous...

Nous avons fait nos cartons, nous avons parcouru quelques kilomètres pour nous éloigner de la ville, du bruit, de la civilisation un peu aussi. Aujourd'hui, on se regarde et on se dit "On se croirait en vacances!"

Pourtant, c'est notre nouvelle vie,c'est la vraie qui commence au bord d'un chemin de terre, au milieu des champs de blé et de maïs...

 

Posté par fedou à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]